INSPIRATION COURSE

On pourrait penser qu'un catamaran de croisière ne devrait pas utiliser des équipements et solutions observés sur les voiliers de course.

Nous croyons fermement que tous les bateaux et en particulier un catamaran performance doivent s'inspirer des voiliers de course.

Les multicoques de course au large, de la Coupe de l’America sont l’aboutissement de centaines de millier de milles autour du monde dans les pires conditions possibles, de centaine millions d’Euros consacrés à la recherche. Pourquoi ne pas bénéficier de cette expérience sur votre propre catamaran?

La chaussette à spi, maintenant utilisé par de très nombreux bateaux de croisière grands et petits, a été inventée et testée par Eric Tabarly dans la Transat 1976, année où il a couru en solitaire sur son Pen Duick VI initialement conçu pour être manœuvré par un équipage de 16 personnes.

Nous ne suggérerons jamais de tester sur un catamaran croisière (quand bien même un catamaran performance) des solutions novatrices et radicales qui ne sont pas le résultat de tests et des échecs sur des multicoques de course. Si certains designs «révolutionnaires» que nous pouvons observer sur certains catas rapides n’ont pas été adoptés par les grands noms de la régate et de la course au large, il doit bien y avoir une raison .... 


Cependant, des plans de ponts et solutions, conçus pour le skipper solitaire et  testés et éprouvés sur un ORMA 60 ou un maxi sont des solutions qui seront évidemment intéressantes pour votre propre catamaran. 



Les multicoques de course repoussent sans cesse les limites en termes de gain de poids, de charges, de calculs de structure ce qui explique pourquoi ils vont parfois chavirer, se briser ou démâter. Le MC²60 est inspiré des multicoques de course mais n’est certainement pas aussi extrême. Il a été conçu avec des marges de sécurité suffisantes et adéquates pour un catamaran de croisière rapide. 



L'équipement et accastillage sur le MC²60, tels que winchs, bloqueurs, poulies et enrouleurs ont non seulement été testés et éprouvés sur les voiliers de course, mais ils ont été soigneusement sélectionné pour assurer un équipement haut de gamme du bateau.

Pour ne citer qu'un exemple, il y a une différence notable en terme de qualité, poids et efficacité entre un winch Harken STA 70.3 self tailing 3 vitesses à USD 8,100 (prix public conseillé) et un winch de croisière de taille 60 self tailing 2 vitesses a USD 2,650.
 (Le MC²60 a 4 winches STA70.3 en standard).

Les points suivants sont directement inspirés de multicoques de course:

  • Formes de coques et hydrodynamisme (design des coques et étraves découlant de l'expérience de Renaud Bañuls dans la conception de dizaines de coques pour les multicoques de course y compris les flotteurs du vainqueur de la Coupe de l’America BMW Oracle). 
  • Matériaux de construction (matériaux composites de haute qualité)
  • Techniques de Construction (identique à celle des voiliers de course)
  • Voiles (Incidences) (Option)
  • Mât (Lorima)
  • Enrouleurs (Karver) (Option)
  • Ris de GV 
Hook de GV (Option)
  • Hook Code zéro et Gennaker (Option)
  • Batterie de démarrage moteur
  • Gréement courant Cousin Trestec testé sur Sodebo
  • Instruments B&G
  • Upside Up Ocean Data Systems testé sur Sodebo (Option)
  • Gréement Dormant Carbone (Option)